sub-


sub-

sub- Préfixe, du lat. sub « sous », qui exprime la position en dessous ( hypo-, infra-, sous-), et fig. le faible degré et l'approximation.

sub- Préfixe, du latin sub-, sous, exprimant la position inférieure dans l'espace (subaérien) ; la dépendance (subalterne) ; un degré moindre dans la qualité ou la quantité (subsonique) ; l'approximation (subéquatorial).

sub-
élément, du lat. sub, "sous".

⇒SUB-, préf.
Préf. formateur d'adj. et de subst. notamment dans les vocab. de la méd., de la phys. et des sc. de la terre, indiquant une situation inférieure ou la proximité dans l'espace, un degré inférieur (qualitatif ou quantitatif), l'appartenance à un ensemble hiérarchisé.
A. — [Sub- marque une position, une situation inférieure ou proche par rapport à ce que désigne la base]
1. [Le mot constr. est un subst.; la base est un subst.]:
substructure, subst. fém., archit. ,,Construction qui est en dessous, qui supporte`` (NOËL 1968). Saint-Saëns que je viens de rencontrer dans Karnack admire sur les pierres brisées d'un temple la perfection de la ciselure et la beauté de la matière. Legrain vient de les trouver dans la substructure d'un temple plus récent qu'il entreprend de relever (BARRÈS, Cahiers, t. 6, 1907, p. 188). Au fig. Base, fondement. C'est aussi le matérialisme qui est la substructure des thèses et des institutions qui veulent faire passer dans nos mœurs les procédés de l'eugénisme raciste, avec la stérilisation des anormaux (BIOT, Pol. santé publ., 1933, p. 47).
2. [Les mots constr. sont des adj.; la base est un adj.]
a) AÉROSPATIALE:
suborbital, -ale, -aux , adj. Vitesse suborbitale. Vitesse d'un engin spatial inférieure à la vitesse requise pour qu'il se maintienne en orbite. Engin, vol suborbital. Engin qui possède une telle vitesse, vol que celle-ci lui permet d'accomplir. 5 mai 1961: premier vol suborbital américain (Le Monde, 24 août 1965 ds GILB. 1971).
b) ANAT. V. sublingual et aussi:
subabdominal, -ale, -aux , adj. Qui se situe sous l'abdomen. Synon. sous-abdominal (s.v. sous- A 1 b). (Dict. XIXe s.).
subalaire , adj. Qui se situe sous l'aile. Synon. sous-alaire (s.v. sous- A 1 b). Les paradisiers, pendant la mousson d'est, perdent ces magnifiques plumes qui entourent leur queue, et que les naturalistes ont appelées plumes subalaires (VERNE, Vingt mille lieues, t. 1, 1870, p. 218).
subcaudal, -ale, -aux , adj. Qui est placé sous la queue. Tectrices subcaudales. Plumes qui couvrent en dessous la base des pennes de la queue. (Dict. XIXe et XXe s.).
submarginal, -ale, -aux , adj. Qui se situe près du bord. Tache submarginale d'une aile d'insecte. (Dict. XXe s.).
subphotosphérique , adj. ,,Qui se situe sous la photosphère solaire`` (ROB. 1985).
subterminal, -ale, -aux , adj. Qui se situe près d'une extrémité. La suppression de l'œil terminal par une taille ne provoque pas l'évolution des yeux subterminaux (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 59).
e) GÉOGR., SC. DE LA TERRE. V. subaérien, subalpin et aussi:
subantarctique, sub-antarctique , adj. Qui est situé au nord de l'Antarctique; qui concerne cette région du globe. Base, île subantarctique. Les quatre bases françaises des régions antarctiques et sub-antarctiques seront ravitaillées par pétrolier (Le Monde, 6 janv. 1968 ds GILB. 1971).
subarctique , adj. Qui est situé au sud de l'Arctique; qui concerne cette région du globe. Zone, mer subarctique; écologie, météorologie subarctique. On doit citer aussi, dans les hautes latitudes (mers arctiques et subarctiques) un faciès d'appauvrissement où la macrofaune tend à disparaître (J.-M. PÉRÈS, Vie océan, 1966, p. 149).
subcarpatique , adj. Qui est situé au pied ou à proximité des Carpates. La Hongrie retrouve ses frontières à la même date [10 février 1947], cédant, toutefois, à l'U.R.S.S., la Ruthénie subcarpathique [sic] (L. DOLLOT, Hist. diplom., 1968, p. 93).
subéquatorial, -ale, -aux , adj. Qui est situé à proximité de l'équateur; dont les caractères sont proches de ceux de l'équateur. Climat subéquatorial. Tout le long de la zone subéquatoriale, de la Polynésie à l'Indonésie, de l'Ouellé jusqu'à l'Orénoque (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 124).
subpolaire , adj. Qui est situé près des pôles; relatif à ces régions du globe. Les flores les plus diverses, subpolaires ou tropicales (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 437).
subtropical, -ale, -aux , adj. Qui est situé sous le tropique de l'hémisphère nord; relatif à la région comprise entre les tropiques et la zone tempérée. L'eau douce (...) est la collaboratrice indispensable de ces climats tropicaux ou subtropicaux (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 50).
f) Divers:
subaquatique , adj. Qui a lieu sous l'eau. Centre de relaxation subaquatique (Libération, 25 oct. 1985, p. 43, col. 1).
Rem. Empr. au lat., v. sublunaire, suburbain, suburbicaire.
B. — [Sub- indique qqc. qui se fait en dessous; les mots constr. sont des subst.; la base est un subst.]:
subincision, subst. fém., ethnol. Ouverture chirurgicale de l'urètre pénien vers le bas, qui constitue un rite d'initiation masculine propre à certaines tribus d'aborigènes australiens (d'apr. RIFFARD Ésotérisme 1983).
subirrigation, subst. fém., agron. ,,Procédé de culture sans sol où la solution nutritive est remontée périodiquement plusieurs fois par jour jusqu'à 5 ou 6 cm au-dessous de la surface du support solide`` (Lar. Lang. fr.).
Rem. 1. Empr. au lat., v. subintrant, substruction. 2. Adapt. du lat., v. substratum (rem. s.v. substrat) et aussi: Subduction, subst. fém. a) Géol. ,,Enfoncement de grande ampleur d'une portion de lithosphère sous une autre`` (FOUC.-RAOULT Géol. 1980). L'eau, d'ailleurs, joue sûrement le rôle de lubrifiant qui facilite, plus ou moins, la plongée (ou subduction) d'une plaque sous sa voisine (Le Monde, 2 déc. 1987, p. 19, col. 3). b) Ling. La notion de « subduction » apparaît dans un article de 1953 repris dans Langage et Science du Langage consacré à la théorie des auxiliaires, où G. Guillaume oppose ce qu'il appelle « subduction exotérique » (ou « tournée vers l'extérieur ») à la « subduction ésotérique » (ou « tournée vers l'intérieur ») (J. PICOCHE ds M. Fr. 1984 n° 14-15, p. 105). 3. Sublatif (d'apr. ablatif), subst. masc., gramm. ,,Cas qui indique le mouvement vers une surface`` (MOUNIN 1974).
C. — [Sub- indique un degré inférieur et l'appartenance à un ensemble ou une approximation]
1. [Sub- indique un degré inférieur et l'appartenance à un ensemble; surtout dans le domaine des sc. et des techn.]
a) [Les mots constr. sont des adj.; la base est un adj.]:
subatomique, adj., phys. atom. ,,Qui se rapporte à des particules ou à des distances de dimensions inférieures à celle des atomes`` (MATHIEU-KASTLER Phys. 1983). Nous pouvons décomposer une société en éléments, qui sont des individus, ceux-ci en organes, ceux-ci en tissus, ceux-ci en cellules et les cellules en éléments, molécules, atomes et particules subatomiques (JOLLEY, Trait. inform., 1968, p. 154).
subcellulaire, adj., biol. Qui se situe en deçà de l'unité cellulaire. On peut suivre les niveaux hormonaux aussi bien à l'échelon d'un individu, d'un organe, que d'un système cellulaire ou subcellulaire isolé (Le Monde, 29 janv. 1975 ds GILB. 1980).
submicroscopique, adj., phys. Dont la taille est si minuscule que le microscope ne peut le détecter. Substances (...) dont l'état cristallin même était douteux ou méconnu en raison de la petitesse submicroscopique des cristaux (FRIEDEL, Cristallogr., 1926, p. 391).
submillimétrique, adj., métrol. Inférieur au millimètre. La production d'ondes submillimétriques par des électrons en résonance cyclotron suppose que l'on dispose de champs magnétiques extrêmement élevés (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 323).
subsonique, adj., aéron. Dont la vitesse est inférieure à celle du son; qui est inférieur à la vitesse du son. Vol, avion subsonique; vitesse subsonique. À l'époque de Concorde et des traversées commerciales subsoniques, l'aviation continue à susciter la passion des aventuriers de l'air (Le Monde loisirs, 13 oct. 1984, p. XVI, col. 1).
substandard , adj., cin. Qui se situe en dessous du format professionnel de 35 mm. Films de format substandard(Le Figaro, 3 nov. 1966 ds GILB. 1971).
GÉOL., SC. DE LA TERRE:
subatlantique , adj. Période subatlantique. Période du Quaternaire située entre 600 av. J.-C. et 1300 apr. J.-C. où, dans l'Europe tempérée, a dominé la forêt de hêtres, de sapins et de charmes. (Dict. XXe s.).
subboréal, -ale, -aux , adj. Période subboréale. Période du Quaternaire de 2500 à 600 av. J.-C. où l'Europe tempérée était recouverte de chênaie mixte (Dict. XXe s.).
subfossile , adj. Qui comprend, à côté d'espèces encore vivantes, des formes disparues à une date relativement récente. Empl. subst. masc. Il arrive en effet que de tels tissus soient retrouvés (...) dans des terrains relativement récents (...) On parle alors de subfossiles plutôt que de fossiles (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 594).
Rem. Pour un empr. à l'angl., v. subliminal.
b) [Les mots constr. sont des subst.; la base est un subst.]:
subgravité, subst. fém., phys. État d'un corps matériel soumis à un champ de gravitation inférieur au champ de la pesanteur de la terre. (Dict. XXe s.).
subminiaturisation, subst. fém., électron. Réalisation de composants électroniques ou de circuits intégrés grâce à des éléments miniaturisés à l'extrême. La subminiaturisation existe dans tous les domaines où la place fait défaut, et le poids est limité (Électron. 1963-64).
subtest, subst. masc., psychol. Test destiné à vérifier un point plus particulier d'un test général. (Dict. XXe s.).
c) [Le mot constr. est un verbe; la base est un verbe] V. subdéléguer.
2. [Sub- indique un degré légèrement inférieur ou une approximation par rapport à ce qu'exprime la base]
a) [Les mots constr. sont des adj.; la base est un adj.] V. subaigu et aussi:
subdésertique, adj., géogr. Dont les conditions sont proches de celle du désert. Climat subdésertique. Si l'irrigation joue un rôle qu'on ne saurait exagérer, elle n'est point cependant la dispensatrice absolue de population et de richesse dans les régions subdésertiques (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 84).
subfébrile , adj., méd. Légèrement fébrile. État subfébrile. La forme arthralgique pure se traduit par de simples douleurs, qui (...) s'accompagnent d'une température subfébrile (RAVAULT, VIGNON, Rhumatol., 1956, p. 522).
subhumain, -aine , adj. Qui représente un état de l'évolution antérieur à l'homme. Comportements « sociaux » des primates subhumains (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 5).
sublétal, -ale, -aux , adj., biol. Dose sublétale. Dose d'une substance toxique, la plus proche de celle qui provoque la mort. [En parlant d'un gène ou d'une aberration chromosomique] ,,Dont la présence dans le génotype (...) diminue considérablement la probabilité que puissent s'accomplir ces processus biologiques`` (Méd. Biol. Suppl. 1982).
substructural, -ale, -aux, adj., géol. ,,Qualifie toute forme de relief et plus particulièrement les surfaces dont la disposition est en relation nette avec celle des couches, sans que la correspondance soit parfaitement rigoureuse`` (Géomorphol. 1979).
subtotal, -ale, -aux , adj., méd. ,,Qui est presque total`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Ablation subtotale`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Cette gastrectomie subtotale enlève la partie de l'estomac où se trouvent les glandes sécrétant le suc gastrique (QUILLET Méd. 1965, p. 139).
b) [Les mots constr. sont des subst.; la base est un subst.]
MÉDECINE:
subglossite, subst. fém. ,,Petite tumeur exulcérée sublinguale siégeant au niveau du frein de la langue`` (GARNIER-DEL. 1958).
subictère, subst. masc. ,,Ictère léger`` (GARNIER-DEL. 1958).Les conjonctives, la peau, les muqueuses, présentent un certain degré de subictère (TEISSIER, DUVOIR ds Nouv. Traité Méd. fasc. 2 1928, p. 9). Subictérique, adj., dér. Relatif à un subictère. La teinte subictérique disparut peu à peu au fur et à mesure que la miction redevenait normale (GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 204).
subinvolution, subst. fém. ,,Retard du retour à la normale de l'utérus après l'accouchement`` (MAN.-MAN. Méd. 1980).
subluxation, subst. fém. ,,Luxation incomplète`` (GARNIER-DEL. 1958). Subluxation du maxillaire intérieur qui permet de dégager l'orifice trachéal obstrué par la chute de la langue en arrière (Le Monde, 22 août 1979, p. 11, col. 6).
submatité, subst. fém. ,,Diminution partielle de la sonorité normale, perçue par la percussion`` (Méd. Biol. t. 3 1972). La percussion ne montre que des zones de matité mal délimitées. On observe plutôt une submatité généralisée (GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 98).
subdélire, subst. masc. ,,Délire doux et tranquille se manifestant par des paroles sans suite, prononcées à voix basse...`` (GARNIER-DEL. 1958).
subnarcose, subst. fém. État de somnolence provoqué pendant lequel le sujet garde la possibilité de communiquer. La subnarcose est utilisée comme moyen d'investigation psychologique et psychanalytique (MAN.-MAN. Méd. 1980).
ZOOLOGIE:
subimago, subst. fém. Chez les insectes, stade intermédiaire entre l'état larvaire et imaginal. Ailée comme l'imago, la subimago en diffère par ses couleurs ternes, par le raccourcissement des appendices, par l'opacité des ailes longuement ciliées à la marge (SÉGUY 1967).
c) [Le mot constr. est un verbe; la base est un verbe] V. subodorer.
D. — [Sub- indique une subdivision, une situation cachée, profonde, par rapport à ce qu'exprime la base]
1. [Les mots constr. sont des subst.; la base est un subst.] V. subconscience et aussi:
subculture, sub-culture, subst. fém., sociol. Culture propre à un groupe social; culture qui n'est pas la culture dominante. La défense de la diversité des subcultures devient, dans notre société de masse, un besoin ressenti par les individus eux-mêmes (DUMAZEDIER, RIPERT, Loisir et cult., 1966, p. 305). « La pègre » est une sub-culture, de même d'ailleurs que « la haute société » (MUCCH. Sc. soc. 1969).
2. [Les mots constr. sont des adj.; la base est un adj.] V. subconscient et aussi:
subcontraire, adj., log. ,,Se dit de deux propositions particulières ayant même sujet et même attribut dont l'une est affirmative (...), l'autre négative`` (MORF. Philos. 1980). La méthode synthétique est à nos yeux toute autre chose que l'art de reconnaître des contraires dans deux propositions prises à tort pour des contradictoires, et de remplacer ces propositions fausses par des subcontraires vraies toutes deux (HAMELIN, Élém. princ. représ., 1907, p. 14).
Vitalité. En dehors de nombreux empr. au lat. de mots constr. dans cette lang. avec sub- et ses allomorphes, on observe de nombreux mots de création fr., les plus récents intéressant les domaines sc. et techn., ceux de la méd. et de la sociol., mais aussi le vocab. commun. Parmi les formations non lexicalisées (formée prob. d'apr. le lat.), on relève p. ex.: a) Subnocturne, adj. Un souper pittoresque sur une terrasse, une promenade subnocturne, les splendeurs du couchant et de la voie lactée (AMIEL, Journal, 1866, p. 360). b) Subobscur, -ure, adj., hapax. Conversations pareilles à cette vue du ciel (...), douces, nuancées, fuyantes, sans étoile vive (...), subobscures, parsemées d'une sobre teinte indéfinissable (SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 1, 1834, p. 200). Le préf. est moins productif que le préf. sous- dont il est parfois plus ou moins synon. V. p. ex. sous-abdominal (s.v. sous- A 1 b) et subabdominal (supra A 2 c), sous-alaire (s.v. sous- A 1 b) et subalaire (supra A 2 c), sous-jacent et subjacent. Prononc. et Orth.:[syb]. Mots constr. le plus souvent soudés: subaérien, sublingual, substructure, mais aussi subantarctique ou sub-antarctique (supra A 2 e) et subculture ou sub-culture (supra D 1). Étymol. Le préf. sub- est tiré du lat. sub « sous, dessous ». Bbg. BRUNET (É). Le Vocab. fr. de 1789 à nos jours... Genève; Paris, 1981, pp. 610-613, 632. — DARM. 1877, p. 228. — HASSELROT 20e s. 1972, p. 101. — PEYTARD 1975, pp. 655-671; PEYTARD (J.). Néol. préf. et diff. socio-ling. en fr. contemp. Fr. mod. 1977, t. 45, n° 4, p. 296. — QUEM. DDL t. 8 (s.v. subnormal), 24 (s.v. sublogique; submontagnard), 25 (s.v. sublittoral; subméditerranéen).

sub-
Préfixe, du lat. sub « sous », qui exprime la position en dessous ( Hypo-, infra-, sous-), la proximité ou au figuré, la proximité, l'approximation; il sert à former des adjectifs, et des noms. — Outre les mots traités ci-dessous, on rencontre de nombreux composés moins lexicalisés ou plus rares (→ cit., Leiris). — Ex. a) Adj. (en géographie). || Subsaharien (le Nouvel Obs., 8 juin 1981); (avec des adj. de mesure) submicronique (la Recherche); submillimétrique (la Recherche, juil. 1978). b) N. (in P. Gilbert). || Subsurface, n. f. (méd.) subinflammation, n. f. (1826, Broussais, in D. D. L.).
REM. Sub- est parfois en concurrence avec sous- (ex. : subcontinent; sub-système, n. m., E. Morin, 1973).
0 Il est probablement difficile d'échapper à l'appel de la fable aussitôt qu'il y a grotte, carrière, trou quelconque faisant figure de vestibule — sinon de parcelle domaniale — du monde sub-terrestre confondu avec le monde de la mort dans nos pays où l'on enterre.
Michel Leiris, Fourbis, p. 37.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sub — sub·abdominal; sub·account; sub·acetate; sub·acid; sub·acidity; sub·acute; sub·adult; sub·aerial; sub·aesthetic; sub·age; sub·agency; sub·agent; sub·akhmimic; sub·alary; sub·alate; sub·alimentation; sub·alkaline; sub·allocate; sub·almoner;… …   English syllables

  • sub- — Sub [zʊp] <Präfix>: vorwiegend im Fachwortschatz; bezeichnet vor allem die räumliche Lage unterhalb oder in unmittelbarer Nähe von etwas sowie ein Unterordnungsverhältnis als Gliederung oder Rangordnung: 1. <substantivisch> Subdiakon …   Universal-Lexikon

  • Sub- — Sub [zʊp] <Präfix>: vorwiegend im Fachwortschatz; bezeichnet vor allem die räumliche Lage unterhalb oder in unmittelbarer Nähe von etwas sowie ein Unterordnungsverhältnis als Gliederung oder Rangordnung: 1. <substantivisch> Subdiakon …   Universal-Lexikon

  • Sub — ist die lateinische Vorsilbe für „unter“. Sie wird meist Wörtern in Fachbegriffen vorangestellt. In Begriffen lateinischen Ursprungs kann es auch direkt die Bedeutung von „unter“, „darunterliegend“ oder „niedrig“ haben. Sub als Vorsilbe ist… …   Deutsch Wikipedia

  • sub- — prefix 1: under: beneath: below sub standard 2 a: subordinate: secondary: next lower than or inferior to sub agent b: subordinate portion of: subdivision of sub …   Law dictionary

  • SUB — auro statua, in verter saxo, STATUAM. SUB. AURO. CONSTIUI. LOCARIQUE, IUSSERUNT. est statua aurata, quae altier in auro, item aurô superfusa, in verrerib. Inscr. dicitur, Graece ἡ χρυσέμβαφος. Cui haud dissimili loquvitionis genere hominem in… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Sub — is a prefix derived from Latin, meaning under , below , or less than . The analogous Greek prefix is hypo . Antonym: supra.As a word, sub may be an abbreviation for: * Submarine * Submarine sandwich * Subroutine * Subscriber * Substitute,… …   Wikipedia

  • sub- — pref. Elemento designativo de inferioridade, substituição, aproximação.   ‣ Etimologia: latim sub, por baixo   • Nota: É seguido de hífen antes de um elemento começado por b, h ou r (ex.: sub bibliotecário, sub hepático, sub ramoso) …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Sub- — [L. sub under, below; akin to Gr. ?, Skr. upa to, on, under, over. Cf. {Hypo }, {Super }.] 1. A prefix signifying under, below, beneath, and hence often, in an inferior position or degree, in an imperfect or partial state, as in subscribe,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • SUB — ist die lateinische Vorsilbe für „unter“. Sie wird meistens Wörtern in Fachbegriffen vorangestellt, um Unterordnungen des jeweiligen Wortes zu benennen. In Begriffen lateinischen Ursprungs kann es auch direkt die Bedeutung von „unter“,… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.